Réinventer les référentiels

Dans un contexte où la recherche en texte intégral et l’avènement du Web 2.0 remettent en cause l’utilité et donc l’existence même de référentiels, ceux-ci sont obliger d'évoluer pour survivre. Cependant ces référentiels sont très utiles aux bons moteurs de recherche qui savent les exploiter pour réaliser de nombreuses fonctions dont nous donnons dans ce billet un aperçu [...]

Les référentiels ont-il un avenir ?

Thésaurus, listes d’autorité, plans de classement… depuis bien longtemps les référentiels ont prouvé leur utilité dans le domaine documentaire. Ils ont été le fondement de la gestion et de l’organisation de l’information dans les cellules documentaires, les bibliothèques, chez les éditeurs de contenus. L’avènement de l’informatique et d’Internet a sensiblement modifié leur usage et a nécessité une refonte de leur format et parfois de leur contenu.

Jusqu’au jour où le Web 2.0 est venu remettre en cause leur existence. Avec la « folksonomie », c’est l’utilisateur qui tagge, qui étiquette, qui décrit. Chacun annote comme il veut et classe comme il l’entend. L’ordre né de l’entropie. Une vraie révolution copernicienne. read more

Des lettres et des chiffres

L’analyse formelle en bout de course

« Au commencement était le Verbe… et le Verbe s’est fait chair. » Puis les hommes se sont mis à assembler des mots entre eux pour s’exprimer. Le langage, cette fonction qui nous semble tellement élémentaire, a été l’un des premiers grands chantiers de l’Intelligence Artificielle. En effet, dès la fin des années cinquante, l’expérience de Georgetown, menée notamment par IBM, a suscité un espoir démesuré : « within three or five years, machine translation would be a solved problem ». Cet espoir fut à la hauteur de la désillusion provoquée par les faibles résultats constatés. read more