Antidot publie la version 0.9.9 de db2triples

À la veille de WWW2012, la conférence mondiale consacrée aux technologies du web dont Antidot est un des sponsors, nous mettons à disposition de la communauté Open Source la version 0.9.9  de la bibliothèque db2triples. Cette nouvelle version apporte des évolutions majeures concernant le support des Candidate Recommendations des standards R2RML et Direct Mapping publiées le 23 février 2012 par le W3C.

R2RML et Direct Mapping : Candidate Recommendations du 23/02/2012

Parmi les améliorations figurent donc le support natif de MySQL et PostGreSQL ainsi que d’autres bases de données SQL via des pilotes JDBC, la gestion des types binaires (encodage base64), la prise en compte des caractères de langue spéciaux ainsi que le typage implicite des données et leur conversion selon la norme XML Schema du W3C, la gestion des formes canoniques des littéraux en fonction de leur type et de la casse des identifiants SQL. Pour la liste complète des évolutions, se reporter à la Release Note.

Le Linked Data opérationnel en entreprise

Cette nouvelle version de db2triples constitue une avancée majeure pour le web sémantique, et particulièrement pour la réalisation de projets exploitant les standards du Linked Data en entreprise. En effet, les technologies R2RML et Direct Mapping supportées par db2triples fournissent une réponse standardisée à la problématique de transformation des données relationnelles en graphes RDF pour le chargement automatique d’entrepôts.

Ainsi db2triples s’avère particulièrement intéressant dans le cadre de projet Open Data ou Linked Data nécessitant la publication dans le web des données d’informations vivantes, bien plus facilement réexploitables que la mise en ligne de fichiers Excel ou PDF dont la réutilisation automatique est complexe, voire impossible.

Mise à jour le 24 juillet 2012 : db2triples est pleinement compatible avec le Working Draft du 29 mai 2012 des recommandations R2RML et DirectMapping : en effet, db2triples a passé avec succès les tests de conformité édictés par le groupe de travail RDB2RDF du W3C. Du coup ce composant logiciel, fourni en Open Source, figure dans la liste des implémentations validées  par l’organisme international de normalisation du web. Plus d’information dans notre communiqué de presse diffusé ce jour, en français et en anglais.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

*